Critique 573 - Nero T.1 La Cinquième victime

Publié le par Philippe Grenier

Scénariste : Alex Crippa
Dessinateur : Andrea Mutti
Coloriste : Angelo Bussacchini
Traducteur : Pierre Frigau
Éditeur : Casterman
Collection : Ligne Rouge

Taille : Format normal
Dépôt Légal : 08/2006
ISBN-10 : 2-203-39243-6
ISBN-13 : 978-2-203-39243-4
Nb Pages : 56
Prix de détail : 18.95$ (9.80€)

Genre : Polar/Thriller



Synopsis du site de Casterman
Brescia, Italie, de nos jours. Giuliano Nero, un ex-flic devenu détective privé, végète dans une sorte d'indifférence grise et apathique. Décalé, démotivé, absent. Jusqu'à ce qu'un homme, venu vers lui en désespoir de cause, parvienne à le sortir de sa torpeur : le père d'une jeune femme assassinée récemment, Silvia, retrouvée égorgée dans une scierie. Les terribles blessures qu'on lui a infligées ont été grossièrement recousues sur les lieux du crime, très certainement par son assassin.

Un suspect -- un repris de justice -- a été arrêté presque aussitôt, et accusé du meurtre. Lors de son procès, l'homme, schizoïde avéré, reconnaîtra même les faits. Mais cette version ne parvient pas à convaincre le père de Silvia. Pétri de doutes, Nero se lance sur la trace du véritable criminel, resté impuni. La première piste sérieuse que lui fournit son enquête est celle d'un chenil, qui a tenté de joindre Silvia trois jours avant sa mort.


Le catalogue de la collection Ligne Rouge des éditions Casterman s'enrichit d'un nouveau titre, alors que le dessinateur Andrea Mutti et son coloriste Angelo Bussacchini, avec lequel il a déjà réalisé 6 albums au cours des 3 dernières années, s'associent avec le scénariste italien Alex Crippa afin de livrer le premier tome d'une série de polars mettant en vedette un détective privé du nom de Nero. Flic converti au rôle de Investigatore Privato par la force des choses, Nero accepte d'effectuer une enquête parallèle à celle trop rapidement bouclée par les autorités, dans le but de retrouver le véritable assassin d'une jeune femme de 26 ans. Ainsi mandaté par le père de la défunte, le protagoniste mettra à profit son expérience et ses contacts pour traquer le tueur... au péril de sa propre vie! shock

Superbement illustré par Andrea Mutti, mais surtout, richement mis en couleurs par son collègue Angelo Bussacchini, ce premier tome ne peut qu'attirer l'oeil du lecteur alors qu'il prendra le temps de feuilleter l'album en librairie. Cependant, c'est à la lecture des premières planches de ce tome que le coup de coeur se fera ressentir, alors que le découpage de l'histoire à la méthode cinématographique, la narration off des pensées du protagoniste, ainsi que les dialogues simples, mais allant droit au but, captiveront le lecteur et feront naître chez lui une curiosité grandissante envers le déroulement de l'enquête. Ainsi baigné dans les atmosphères communiquées avec brio par les artistes, il sera possible d'avancer dans l'investigation au même rythme que le détective, mais aussi, de partager les mêmes frousses que lui! wink

Avec la deuxième partie de ce récit prochainement disponible au Québec, voilà une excellente occasion de jeter un coup d'oeil à l'opus initial de Nero, qui se traduira sans aucun doute en une expérience de lecture divertissante pour tout amateur de polars prenants! winkthumb2

ok ok ok ok /5

Lien vers la critique d'un autre album réalisé par Andrea Mutti:
arrow Section Financière T.1 Corruption

Ainsi que vers celles de certains autres albums de la collection Ligne Rouge:
arrow Agence (L') T.2 Dossier Pazuzu
arrow Boro, reporter photographe (Les Aventures de) T.1 La Dame de Berlin
arrow Cyclopes T.2 Le Héros
arrow Malone T.1 Faux pas
arrow Trilogie Noire (La) T.2 Le Soleil n'est pas pour nous

Publié dans Critiques

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article