Critique 671 - Ric Hochet T.73 On tue au théâtre ce soir

Publié le par Philippe Grenier

Scénariste : André-Paul Duchâteau
Dessinateur : Tibet (Gilbert Gascard)
Décors : Frank Brichau
Coloriste : Martine Brichau
Éditeur : Le Lombard

Taille : Format normal
Dépôt Légal : 05/2007
ISBN-10 : 2-80362-263-7
ISBN-13 : 978-2-80362-263-4
Nb Pages : 48
Prix de détail : 16.95$ (9.80€)

Genre : Polar



Présentation de l'éditeur
Le talent de Ric Hochet connaît décidément peu de limites ! Habitué des planches de bande dessinée, il s'offre un petit détour par celles du théâtre pour interpréter son propre rôle -- dans une pièce policière, évidemment. Mais son vieil ennemi, le Bourreau, a décidé de modifier quelque peu le script et le casting en invitant Angel, un tueur psychopathe, dans la troupe.

Continuant toujours dans leur cycle de réalisation d'un nouveau tome tous les sept à huit mois, les illustres auteurs belges André-Paul Duchâteau et Tibet présentent un soixante-treizième chapitre des incontournables enquêtes du célèbre journaliste-détective Ric Hochet. Ayant longtemps et régulièrement diverti les lecteurs du journal hebdomadaire Tintin avec le aventures de leur protagoniste, les jeunes auteurs de 82 et 75 ans respectivement bénéficient, depuis quelques années, de l'inestimable soutien de Frank et Martine Brichau pour la réalisation des décors et de la mise en couleurs des planches des albums. winkthumb

Pour ce nouveau tome, l'équipe réalisatrice a certes choisi de mettre en scène leurs personnages d'une façon bien peu conventionnelle par rapport à ce qui a pu être observé jusqu'à présent dans le reste de la série! Car, dans cette aventure, Ric Hochet et sa conjointe Nadine font littéralement partie de la mise en scène d'une pièce de théâtre! Intitulée "Coup de théâtre", cette pièce devient rapidement un lieu de drame qu'il faudra judicieusement masquer aux nombreux spectateurs inconscients de la double représentation qui leur est offerte... shock

Offrant l'occasion aux lecteurs de profiter du retour du Collectionneur de crimes, le vilain présenté dans le tome 68 du même nom ayant, entre autres, marqué le début de la collaboration de Frank Brichau aux albums de la série, cette nouvelle enquête mettant en vedette l'un des piliers des éditions le Lombard, permettra un bon moment de détente aux lecteurs de bandes dessinées classiques, et une amusante lecture aux amateurs de la série Ric Hochet! wink

ok ok ½ /5

Liens vers les critiques de quelques-uns des tomes précédents de Ric Hochet:
arrow Ric Hochet T.70TL 1955-2005: 50 ans d'enquêtes
arrow Ric Hochet T.71 La Dernière impératrice
arrow Ric Hochet T.72 Le Trésor des Marolles

Ainsi que vers celle d'une autre réalisation de Tibet:
arrow Aldo Remy (La Révolte d') T.1 Homme à louer

Publié dans Critiques

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Alan 17/09/2007 07:47

Alors, c'est marrant, mais j'ai grandi vec tintin, et du coup, des Ric Hochet, j'en ai lu pas mal. Mais c'est comme Scoobydoo : il y a une seule trame, déclinée, donc là apparemment, 73 fois.Pour moi, c'est une petite madeleine (relire les vieux tomes), mais une indigestion au bout de 2. Un 73ème tome : ça me rassure que Tibet soit tjrs vivant (tiens, je crois bien qu'il est français). Je préfère Chick Bill, avec les scénarii de Greg ou Goscinny.J'aimerai bien savoir ce qu'il dessine encore réellement, et la part de boulot de ses assistants...

Philippe Grenier 18/09/2007 04:37

Bonjour Alan,En fait, Tibet est Belge, et depuis longtemps! ;-)Si tu as envie de découvrir quelque chose de nouveau qu'il a réalisé récemment, il y a toujours "Révolte d'Aldo Remy (La) T.1 Homme à louer". J'en ai d'ailleurs écrit une critique voilà quelques mois à son sujet..Bonne lecture! :-)