Critique 294 - Pendragon T.1 Bâtard

Publié le par Philippe Grenier

Scénariste : Régis Hautière
Dessinateur : Nacho Arranz Esteban
Coloriste : Sylvie Sabater
Editeur : Paquet

Taille : Grand format
Dépot Légal : 10/2005
ISBN: 2-940334-86-2
Nb Pages : 48
Prix de détail : 23.95$ (12.00€)

Genre : Heroic-Fantasy



Synopsis du site de Paquet
Sur une île perdue au milieu de l'océan, un enfant rêve d'exploits guerriers et de combats héroïques, tout en priant le ciel de briser la monotonie de son existence. Une nuit suffira pour exaucer ses désirs au-delà de ses espérances. Abandonnant la terre qui l'a vu naître aux mains de pillards sanguinaires, il devra tout faire pour éviter la catastrophe...

Depuis plusieurs centaines d'années, le mythe de Uther Pendragon, premier roi des rois de la Bretagne et père du tout aussi mythique roi Arthur, a été repris et adapté maintes fois depuis sa première version présentée dans l'ouvrage de Geoffrey of Monmouth intitulé History of Kings of Britain. Ainsi, plusieurs auteurs littéraires, un grand nombre de cinéastes, et plus récemment, des scénaristes de bandes dessinées ont réalisé des variations divertissantes de ces récits, pour le plus grand plaisir des lecteurs et cinéphiles qui semblent toujours intéressés d'en apprendre plus sur le sujet. En écrivant le premier des quatre tomes de la série Pendragon, Régis Hautière a choisi d'aborder dans ce monde, non pas le récit de la conquête effectuée par le personnage légendaire lui-même, mais plutôt un récit dont le début se déroule plusieurs décennies plus tard, dans un archipel aux abords du continent, à un moment où la paix est établie sur le royaume. Mais voilà, après toutes ces années de paix, la garde est peu à peu abaissée. Qu'arrivera-t-il donc si "ils" reviennent?

Pour la réalisation de ce récit, Régis Hautière s'est associé avec deux artistes dont le travail attire immédiatement l'attention de lecteur lorsque celui-ci feuillette l'album pour la première fois. Au dessin, on retrouve Nacho Arranz qui met à profit son expérience dans l'animation pour offrir de très belles planches dans lesquelles la variété des emplacements choisis pour les points de mire contribuent grandement au charme des pages individuelles, ainsi qu'à l'appréciation du rendu général de l'album. À la mise en couleurs, le dessinateur bénéficie du soutien de Sylvie Sabater qui, grâce à son excellent travail avec les jeux de lumière et sa palette de couleurs chaudes et vivantes, complète avec brio les planches de ce premier tome. ok

En résumé, la première partie de cette aventure dessinée par Arranz sur un scénario de Régis Hautière, un scénariste ayant déjà offert plusieurs récits intéressants chez Paquet, permet un très bon moment de divertissement, et plaira incontestablement aux amateurs de séries telles que Merlin et Arthur. wink

ok ok ok ½ /5

Liens vers les critiques des autres tomes scénarisés par Régis Hautière:
arrow Dernier envol (Le)
arrow Dog Fights T.1 Crash TV
arrow Étrange affaire des corps sans vie (L')

Publié dans Critiques

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article