Critique 382 - Sang des Porphyre (Le) T.1 Soizik

Publié le par Philippe Grenier

Scénaristes : Balac (Yann Le Pennetier)
Dessinateur : Joël Parnotte
Coloriste : Joël Parnotte
Éditeur : Dargaud

Taille : Grand format
Dépôt Légal : 09/2006
ISBN : 2-50500-005-0
Nb Pages : 48
Prix de détail : 21.95$ (12.90€)

Genre : Aventure



Synopsis du site de Dargaud
Comme les habitants de son village de Bretagne, la jeune Soizik dépouille les naufragés qui viennent s'échouer sur la plage. Un jour, elle s'empare du collier d'une victime. Pressée de le cacher, elle glisse malencontreusement dans une grotte où vivent secrètement Gwémon et sa mère, derniers survivants des Porphyre exécutés pour un massacre commis sur un bateau. Mais voici que réapparaît le frère de Gwémon et que débarque une étrange visiteuse à la recherche du collier...

Quel est le véritable secret de la famille Porphyre ? Quel sombre mystère entoure le collier emporté par la jeune Soizik ?


L'homme à l'origine des scénarii des deux premiers tomes de la série Sambre, et qui se cachait derrière le pseudonyme de Balac, revient en scène muni de son pseudo vieux de 16 ans. Ceci dit, Balac n'est pas resté oisif pendant toutes ces années! Simplement, la majorité des autres récits qu'il a imaginés depuis ont été signés de son prénom, car finalement Balac est nul autre que Yann Le Pennetier, auteur de plus de 35 séries, dont plusieurs d'entre elles ont emporté un immense succès auprès des lecteurs. winkthumb Pour la cause, il présente une nouvelle histoire mettant en vedette une jeune demoiselle qui, après avoir fait la découverte de cadavres sur la berge, dérobe à l'une des victimes du naufrage un joli collier serti d'une pierre rouge qu'elle s'empresse de cacher. En retournant récupérer son trésor, la jeune femme fait une étrange rencontre avec Gwémon Porphyre et la mère de ce dernier qui, victimes du harcèlement des villageois, se sont secrètement réfugiés dans une caverne naturelle.

Ainsi, après avoir dépoussiéré son alter ego, Yann Le Pennetier s'associe avec Joël Parnotte qui réalise, cette fois-ci, tout à fait seul à la fois le dessin et la mise en couleurs des 46 planches de l'album. Ce fait mérite une mention spéciale, car depuis quelques années, l'artiste avait pris l'habitude de travailler conjointement avec Vincent Mallié pour le dessin, et Delphine Rieu pour les couleurs. Cette équipe de trois aura, par ailleurs, réalisé ensemble les cinq tomes de la série Aquanautes, ainsi que les trois parties de la trilogie Hong Kong Triad. Donc, ce premier opus de Le Sang des Porphyre marque le début d'une nouvelle étape importante dans la carrière de l'artiste. wink De plus, le lecteur aura l'immense plaisir de constater que, malgré l'absence de la participation de ses comparses usuels dans la réalisation de cette oeuvre, le tout est doté d'un charme qui attire l'attention dès le premier regard et procure un plaisir de lecture à la hauteur de l'intérêt suscité par le récit. smile

En résumé, voilà un premier tome d'une nouvelle série qui s'annonce être des plus intéressantes. Le scénario, à la fois complet et d'une douce légèreté, facilite chez le lecteur un attachement aux protagonistes, ainsi qu'une impatience de découvrir la suite du récit! winkthumb

ok ok ok ½ /5

Liens vers les critiques de certains autres albums signés Yann:
arrow Narvalo T.1 Mercenaires princiers
arrow Pin-up T.9 Venin
arrow Spoon & White T.6 XXL

Publié dans Critiques

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article