Critique 452 - Hunter-Killer Vol.1

Publié le par Philippe Grenier

Scénariste : Mark Waid
Dessinateur : Marc Silvestri
Encreurs : Joe B. Weems V, Batt (Matt Banning), Rick Basaldua, e.bas (Eric Basaldua) & Ryan Winn
Coloristes : Steve Firchow, John Starr, Chad Fidler & Blond (Kevin Senft)
Lettrage : Robin Spehar, Dennis Heisler & Troy Peteri
Éditeur : Top Cow Productions

Taille : Format recueil US normal, couverture cartonnée
Dépôt Légal : 12/2006
ISBN-10 : 1-58240-644-8
ISBN-13 : 978-1-58240-644-2
Nb Pages : 176
Prix de détail : 23.99$ (19.99USD)
Tirage : 1000 exemplaires

Genre : Fantastique



Synopsis du site de Top Cow
Super-humans walk among us. Known only to a select few, these "Ultra-Sapiens" are a genetic super-race living in secret; walking weapons of mass destruction who must constantly be monitored and policed to ensure the safety of Planet Earth. When one of these super-humans goes rogue, upsetting the balance of world power, only one group can stand up to them in order to save us all: The Hunter-Killers.

Depuis qu'il a accepté de prendre le rôle de président et chef exécutif de Top Cow Productions, bien rares ont été les publications signées par l'artiste, qui a d'ailleurs mis plus d'un an et demi avant de livrer les sept épisodes de sa série Hunter-Killer. Pour un titre annoncé selon un cycle de parution mensuel, il va sans dire que les nombreux amateurs des chapitres sous forme de comics ont dû faire preuve de patience afin de lire les aventures de Ellis et de Samantha, les protagonistes de cette série. Toutefois, d'épisode en épisode, Mark Waid et Marc Silvestri récompensaient leurs lecteurs patients en leur fournissant, au compte-goutte, des explications à propos de leur monde similaire à celui des X-Men. smile

Avec le chapitre 0 mis en marché en janvier 2005, il est devenu, depuis un certain temps déjà, plutôt difficile pour les intéressés de se procurer le début du récit à suivre. Donc, à l'annonce de la parution de ce recueil, celui-ci fut perçu comme une bénédiction par le public, et avec de surcroît un tirage limité à 1000 exemplaires pour la première édition cartonnée, nombreux sont ceux qui ont réservé leur exemplaire chez leur marchand préféré afin de ne pas manquer cette excellente occasion. Cependant, personne n'avait été prévenu pour cette forme d'outrage à la publication qui se retrouve dans l'album! Car, contrairement à la norme - ou simplement à la convenance - des éditions cartonnées "de luxe", en plus de reprendre dans ce volume les 150 planches soigneusement réalisées par Marc Silvestri et son équipe d'encreurs, l'éditeur a vu bon - de quelle façon, on se le demande - de laisser près de 26 pages de publicités diverses intercalées entre les pages du récit! Quelle horreur! scared

En bref, bien que les auteurs aient parfaitement démontré, à travers les sept premiers chapitres de cette série fantastique, qu'ils pouvaient recréer le concept des super-humains et offrir des récits intéressants et superbement dessinés à leurs lecteurs, cette édition ne recevra que 3 étoiles, au lieu de 4, pour la simple et bonne raison du manque total de jugement de la part de l'éditrice en chef dans la conception de cette édition. grrrr Un conseil, attendez plutôt la version Trade Paperback, en espérant que l'éditeur aura corrigé son tir d'ici là! wink

ok ok ok /5

Lien vers la critique du dernier épisode contenu dans ce recueil:
arrow Hunter-Killer #6

Publié dans Critiques

Commenter cet article