Critique 969 - Mano en mano

Publié le par Philippe Grenier

Scénariste : Emilio Ruiz
Dessinateur : Ana Mirallès
Coloriste : Ana Mirallès
Éditeur : Dargaud

Taille : Grand format
Dépôt Légal : 07/2008
ISBN-10 : 2-505-00349-1
ISBN-13 : 978-2-505-00349-6
Nb Pages : 48
Prix de détail : 21.95$ (13.00€)

Genre : Roman graphique



Présentation de l'éditeur
De nos jours, en Espagne, nous suivons la vie d'un billet de 20 euros ! Cette excellente idée de départ nous fait traverser différents milieux sociaux, la vie de nombreux personnages, avec beaucoup d'humour et de justesse. L'occasion d'évoquer la société dans laquelle nous vivons, le rapport à l'argent et de découvrir une galerie de personnages formidables !

Cela vous est-il déjà arrivé de vous demander quelle genre de vie pouvait avoir un billet de 20, que ce soit des euros ou des dollars? Sachant que, de part et d'autre de l'océan, les prix sont relativement les mêmes, quelle que soit la devise (sauf les bandes dessinées, malheureusement! cry), on peut donc en déduire qu'un billet transiterait d'une main à l'autre à environ la même vitesse, en Europe comme au Québec. Ajoutons à ce facteur la durée de vie moyenne de 2 à 4 ans pour un billet de 20 dollars (selon La Banque du Canada), et il est facile d'imaginer qu'un tel billet devrait parcourir une distance inouïe avant d'être retiré de la circulation! shock

C'est donc sur cette thématique que l'artiste Ana Mirallès a choisi de prendre une pause entre la réalisation de deux volets du deuxième cycle de Djinn, alors qu'Emilio Ruiz lui fournit le scénario d'un récit dans lequel on est invités à suivre le parcours d'un tel billet. Servant ainsi de fil rouge entre diverses scènes de la vie commune de personnes aux origines et aux milieux très diversifiés, le billet de 20 euros se voit rapidement relégué au second plan tandis que l'intérêt du lecteur se portera naturellement sur les multiples protagonistes qui auront tous comme point commun la propriété temporaire du billet de banque. smile

Parcourant certaines étapes de façon accélérée, et d'autres au ralenti, comme il se doit, les auteurs fournissent une oeuvre très originale qui offre la possibilité d'un moment de lecture tout aussi divertissant. Voilà donc une belle occasion de satisfaire sa curiosité quant au parcours que pourrait emprunter le billet de banque que vous dépenserez à l'achat de cette bande dessinée! wink

ok ok ok ½ /5

Liens vers les critiques concernant quelques autres réalisations d'Ana Mirallès:
arrow Djinn Int.1 Cycle premier: L'intégrale
arrow Djinn T.5 Africa
arrow Djinn T.6 La Perle noire
arrow Djinn T.7 Pipiktu

Publié dans Critiques

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article