Critique 158 - Lanfeust des Étoiles T.5 La Chevauchée des bactéries

Publié le par Philippe Grenier

Scénariste : Arleston (Christophe Pelinq)
Dessinateur : Didier Tarquin
Coloriste : Claude Guth & Sébastien Lamirand
Lettrage : Guy Mathias
Editeur : Soleil

Taille : Grand format
Dépot Légal : 12/2005
Tirage initial : 280,000 exemplaires
ISBN : 2-84946-318-3
Nb Pages : 56
Prix de détail : 19.95$ (12.90€)



Synopsis du site de Soleil
De l'aventure, de l'humour et un coup de théâtre final qui fera date dans l'histoire de la série !

Toujours prisonniers du passé, Lanfeust, Qäm et Swiip viennent de rejoindre le monde d'origine des pathacelces. Ces prédateurs métamorphes tuent les planètes en les asséchant. C'est le seul endroit où se reproduit la bactérie, seule arme contre le prince Dheluu. Mais, alors que Swiip tombe gravement malade, nos amis sont capturés pour être vendus comme esclaves dans un grand marché où se côtoient des espèces venues de tous les confins de la galaxie...


Dans ce cinquième tome du deuxième cycle des aventures de Lanfeust de Troy, Christophe Pelinq - alias Arleston - et Didier Tarquin servent à leurs lecteurs un nouveau chapitre de Lanfeust des Étoiles encore une fois rempli d'action, d'humour, de coquineries légères et de fiction, alors que les protagonistes qui les ont rendus si populaires parcourent le monde de Pathacelce afin de récupérer une rare bactérie et de la ramener sur Meirrion pour sauver nul autre que la galaxie entière! renverse

Alors qu'il serait facile de se laisser tenter à comparer cet album avec les épisodes de la première série, il est beaucoup plus intéressant d'aborder l'ensemble des cinq premiers tomes avec un regard nouveau dans lequel le genre heroic-fantasy laisse une grande place à la science-fiction. En effet, dans ce cycle, les personnages voyagent d'une planète à l'autre, et font ainsi face à des défis toujours nouveaux sur des mondes tout aussi différents les uns des autres! Des voleurs d'eau aux carnivores d'héros en passant par des êtres amphibiens et terrestres extraordinaires, il n'y a rien qui ne puisse arrêter Lanfeust, Qäm et Swiip... Même pas un voyage dans le temps de 4000 ans! shock

En bref, cet album est à l'image des tomes précédents de la série et demeure l'un des bons vendeurs de la maison d'édition Soleil, avec un tirage initial de 280,000 exemplaires! Il plaira sans aucun doute aux amateurs des mondes d'Arleston. wink

ok ok ok /5

Lien vers les critiques des autres parutions récentes des mondes d'Arleston:
arrow Conquérants de Troy (Les) T.1 Exil à Port-Fleuri
arrow Moréa T.4 Un parfum d'éternité
arrow Naufragés d'Ythaq (Les) T.1 Terra Incognita
arrow Naufragés d'Ythaq (Les) T.2 Ophyde La Géminée
arrow Trolls de Troy T.8 Rock'N Troll Attitude

Publié dans Critiques

Commenter cet article