Critique 584 - Gabrielle B. T.2 Masque d'Argent

Publié le par Philippe Grenier

Scénariste : Dominique Robet
Dessinateur : Alain Robet
Coloriste : Alain Robet
Éditeur : Emmanuel Proust
Collection : Trilogies

Taille : Grand format
Dépôt Légal : 10/2006
ISBN-10 : 2-84810-118-0
ISBN-13 : 978-2-84810-118-7
Nb Pages : 48
Prix de détail : 22.95$ (12.90€)

Genre : Historique; Aventure; Espionnage



Synopsis du site de Emmanuel Proust
Bonaparte n'est pas encore « Napoléon » quand il prépare en grand secret l'invasion de l'Angleterre...
Pour connaître les positions de l'armée anglaise au bord de la Manche, le Consul envoie son espion Gabrielle B, femme corsaire de caractère, tourmentée par l'assassinat de son père et son désir de vengeance.
Chez la perfide Albion, elle fera la connaissance de Masque d'Argent ce fils d'un aristocrate et d'une esclave noire est en réalité un agent double.
Gabrielle B. échappera-t-elle à ce traquenard ?


Printemps 1804, à l'aube de l'invasion napoléonienne de l'Angleterre charge, le premier consul envoie, chez ses voisins anglais, deux de ses agents secrets, dont l'une qu'il vient à peine de rencontrer. Cette dernière est nulle autre que Gabrielle Baubriand, laquelle chérit toujours le désir de venger la mort son père. Capitaine de goélette, elle quitte donc son poste à la barre de son navire afin d'accompagner le Marquis de Folmesnil, alias Masque d'Argent, dans une mission en Angleterre sous la couverture d'épouse de ce dernier... smile

Dans le premier tome de cette série, un dossier spécial accompagnait les planches du début de l'aventure de Gabrielle B.. Composé sous forme d'entrevue avec les auteurs, ces derniers relataient la genèse de la série ainsi que le processus de documentation nécessaire à la reconstitution des lieux d'autrefois. Demeurée longtemps dans un coin de l'atelier de l'artiste, c'est grâce à la visite du journaliste de bandes dessinées Brieg Haslé, lequel a signé le dossier mentionné plus tôt, que cette aventure de cape et d'épée marine prendra enfin forme aux éditions Emmanuel Proust. duel

Illustrée avec soin, cette bande dessinée convainc rapidement le lecteur quant à la véracité historique de la période où les événements se déroulent grâce à la mise en scène de l'époque bien réussie. En ce qui concerne le scénario, son découpage résulte toutefois en la présence de quelques sauts temporels déstabilisants, qui font malheureusement en sorte que l'on se sente un peu dérouté à certains moments du récit. Enfin, ceci dit, cet album demeure tout de même intéressant, et une curiosité à propos de comment finira le récit subsiste malgré les petits accros dans la lecture. wink

ok ok ½ /5

Liens vers les critiques de quelques autres tomes de la collection Trilogies:
arrow Anneau des Nibelungen (L') T.1 Wotan le faible
arrow Galathéa T.2 Le Jour du cyclope
arrow Légende de Cassidy (La) T.2 Le Syndicat des pilleurs de trains
arrow Murel T.1 Les Chants de l'air
arrow Raspoutiиe T.1 Le Manuscrit
arrow Sans Pitié T.2 Coupe franche
arrow Tengiz T.1 La Mort du Père

Publié dans Critiques

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article